Retourner à la liste des astuces

Association fromage, pain et vin

Accords fromage Entremont et vins fromage français

Du vin rouge avec le fromage ? Belle idée, mais pourquoi pas du blanc ? Certains vins blancs forment des accords parfaits avec le fromage, encore faut-il avoir le nez pour les marier ! Et le pain dans tout ça ? Là aussi il faut savoir choisir, il doit sublimer les typicités d’un fromage, valoriser ses saveurs, les compléter avec subtilité. Entremont vous donne quelques clés pour réussir ce mariage à trois dans l’assiette.

Pain & fromage

Tout d'abord, le pain de campagne, c’est simple, il s’accorde avec tous les fromages ! Pratique et copieux, avec ses grandes tranches denses, il est idéal pour composer bruschettas et croques-monsieur.

Pour les fromages à pâtes molles type Camembert, Brie, Chaource, une baguette « à la française » est tout indiquée. Elle permet un contraste savoureux entre le crémeux du fromage et le croustillant de la baguette.

Bleu du Vercors, Fourme d’Ambert et autres pâtes persillées sont très appréciés avec du pain de seigle. À noter qu’il se conserve mieux que le pain blanc, jusqu’à deux à trois jours s’il est emballé dans un torchon propre.

Envie d’originalité, de fantaisie ? Pensez à la douceur d’un pain aux figues ou d’un pain aux raisins pour sublimer la force d’un bleu. Et pour les fêtes, rivalisez d’audace avec un pain d’épices… une vraie gourmandise !

Pour les fromages puissants comme l’Epoisses, le Morbier, le Reblochon, optez pour des pains aux fruits secs (abricots, figues). Le sucré de la mie contraste avec la puissance du fromage et l’adoucit pour créer un équilibre divin en bouche.

Pour le Beaufort, le Comté et autres pâtes pressées cuites, nous vous conseillons des pains aux noix, noisettes ou amandes, pour faire écho aux saveurs de noisettes délivrées par ces fromages. Mais pour une consommation de tous les jours, la baguette fera également l’affaire, la légèreté de la mie répondant à merveille à la densité de ces pâtes.

Restent les fromages de chèvre. Ils s’accorderont divinement avec une fougasse ou un pain aux olives, pour une fin de repas gourmande.

Vin & fromage

Les pâtes pressées cuites telles que le Comté, l’Emmental, le Gruyère, le Beaufort sont à déguster sur des vins blancs mûrs, un Meursault par exemple.

Les pâtes pressées non cuites, type Cantal, Salers, Morbier, Saint-Nectaire, raviront les palais autour de vins rouges charnus et épicés (Côtes-du-Rhône villages, Gaillac) ou de vins blancs du Jura et de Savoie.

Pour le Camembert, Brie, Coulommiers et les pâtes molles à croûte fleurie, cherchez du côté des vins rouges légers, souples et fruités comme un Beaujolais, un Touraine ou un Côtes-du-Rhône... ou pourquoi pas un Champagne pour les jours de fêtes ?

Un Gewürztraminer, vin blanc puissant, aromatique et vif aura un écho particulier sur un fromage à pâte molle à croûte lavée comme l’Epoisses, le Reblochon, le Maroilles ou le Munster. Mais vous pouvez lui préférer un Champagne mûr, qui répondra parfaitement à la puissance de ces fromages.

Les pâtes persillées du Roquefort et des bleus se marient habituellement à des vins rouges doux naturels du type Banyuls, Rivesaltes, Maury ou des vins liquoreux à l’image du Cérons ou du Sauternes. C’est la promesse d’une belle association entre puissance aromatique et gras du fromage.

Et les fromages de chèvre dans tout ça ? Le Chabichou, le Crottin de Chavignol et le Saint-Félicien ont aussi leurs vins fétiches !  Plutôt blancs, frais, vifs et fruités, comme un cépage sauvignon (Sancerre ou Pouilly-Fumé). Si le chèvre est sec, penchez pour un vin plus rustique au caractère affirmé.

Pour des fromages frais et blancs servis avec du sucre ou du miel (Fontainebleau, Petit-suisse) vous pouvez imaginer un moelleux aromatique comme le Gewurztraminer, le Pinot gris, le Jurançon. S’ils sont servis salés, accordez-les plutôt avec un vin blanc sec aromatique (Condrieu, Pinot gris d’Alsace) pour exalter ce côté frais du fromage.

À retenir de manière plus générale lorsque vous mariez vin et fromage : privilégiez les associations de terroir et de régions d’origine. Dégustez par exemple une Tomme de Savoie avec un vin de Savoie, un Munster avec un Gewurztraminer ou un Saint-Nectaire avec un vin de Côte d’Auvergne Rouge.

Et pour ceux qui n’aiment pas le vin, pas de panique ! Le cidre, la bière ou l’eau de vie accompagnent à merveille certains fromages. Plus raisonnable encore, une eau finement gazeuse, un jus de raisin ou de pomme peu sucré respecteront toutes les saveurs de votre fromage en fin de repas.